Philippe Varin table sur une petite reprise du marché européen en 2014

Le marché automobile européen a touché le fond et pourrait progresser un peu l'an prochain, a déclaré le président de PSA Peugeot Citroën Philippe Varin lors du Salon de Francfort. « J'ai le sentiment que pour le groupe, mais aussi pour le secteur automobile, le pire est derrière nous » en Europe. « La chute du marché se ralentit » au deuxième semestre, après un décrochage d'environ 7 % au premier semestre, et les immatriculations de voitures neuves devraient finir l'année en baisse de 5 %, a-t-il expliqué. Cette amélioration devrait se poursuivre et il table sur « une croissance légèrement positive » en 2014.

PSA devrait améliorer ses performances grâce à l'arrivée de nouveaux modèles, comme le Citroën C4 Picasso et la Peugeot 308, a poursuivi M. Varin. « Nous avons des raisons de penser que notre part de marché va mieux se tenir sur la fin de cette année », a-t-il indiqué.

M. Varin a par ailleurs réitéré l'objectif du groupe d'endiguer plus vite que prévu sa consommation de liquidités, qui avait atteint 3 milliards d'euros en 2012.

« La situation est contrastée dans les pays émergents. Le marché chinois continue à croître de manière tout à fait significative » et PSA fait mieux que le marché, mais en revanche au Brésil, « la situation est plus difficile » pour le constructeur, a en outre déclaré M. Varin. En Russie, les modèles de PSA ne couvrent pas les segments du marché qui croissent le plus, ceux des 4x4 et du low cost. « On ne peut pas faire des changements radicaux à très court terme, on réfléchit à notre stratégie » pour adapter cette offre, a-t-il souligné. (AFP 10/9/13)

Alexandra Frutos