Philippe Varin ne voit pas de "remontée brutale" du marché européen d'ici à 2014-2015

Philippe Varin, président de PSA Peugeot Citroën, a déclaré qu'il ne voyait pas de "remontée brutale des ventes en Europe d'ici à 2014-2015" et que le marché français devrait reculer de 8 % cette année. "PSA Peugeot Citroën doit se préparer à affronter un marché européen durablement déprimé, en améliorant la compétitivité de ses usines françaises, après avoir redéfini sa gamme et poussé les feux à l'international", a-t-il ajouté.

PSA va lancer des négociations pour améliorer la compétitivité de ses usines françaises et espère les boucler à l'automne. "Cette nouvelle phase doit conduire à des gains supplémentaires ; il faut que les solutions que nous allons élaborer aient la flexibilité nécessaire à la hausse et la baisse", a expliqué M. Varin.

L'une des priorités de M. Varin pour son nouveau mandat est de remettre les activités du groupe en Europe sur la voie de la rentabilité ; "mais cela prend du temps", précise-t-il. PSA compte réaliser la moitié de ses ventes hors d'Europe en 2015, contre 38 % en 2012 et 24 % en 2009. "Nous avançons bien en Chine, mais nous devons encore améliorer les choses en Amérique latine et en Russie", explique le président de PSA.

M. Varin a en outre rappelé que sa coopération ave General Motors prévoyait trois projets communs de véhicules, tournés essentiellement vers l'Europe, et une centrale commune d'achats. "Il n'est pas exclu que nous puissions collaborer dans les utilitaires, même si nous n'avons pas de projet particulier à l'heure actuelle", a fait savoir M. Varin. (AFP 2/5/13)

Juliette Rodrigues