Peugeot poursuit sa stratégie de développement en Asie en se lançant au Kazakhstan

Sept mois après la signature d’un accord de distribution et d’importation entre Peugeot et le groupe AllurAuto, Peugeot a récemment inauguré sa première Blue Box à Almaty, grande métropole du Kazakhstan. Parallèlement, trois autres points de vente et de services aux standards internationaux de la marque au lion ont démarré leur activité dans les principales villes du pays, dont la capitale Astana.

Quatre modèles (301, 3008, 508 et Partner) seront assemblés localement au sein des installations industrielles d’Agromash Holding (AMH) à Kostanay, dans le nord du pays. Un cinquième véhicule, la 408, produit à l’usine de Kaluga, sera lui importé de Russie. C'est la société AllurGroup qui sera chargée sur place de la commercialisation.

Le marché Kazakh, où le taux d’équipement est encore modéré (234 voitures pour 1 000 habitants en 2012), est en plein essor. D’après Peugeot, 45 000 véhicules neufs y ont été vendus en 2011 et 97 000 en 2012 ; le marché pourrait atteindre 300 000 unités à l’horizon 2017. La marque a pour objectif d'y écouler 3 000 véhicules en 2014 et et jusqu'à 15 000 d'ici à 2017.

Avec la création de ce réseau kazakh, Peugeot confirme ses ambitions internationales et son intention de se développer en Asie en dehors de la Chine. Outre l’Empire du Milieu, Peugeot a en effet déjà annoncé le développement de ses activités en Corée du Sud, à Taïwan, en Malaisie, en Indonésie, aux Philippines, à Brunei, au Sri Lanka, au Népal et plus récemment en Mongolie, où la marque a signé en juillet dernier un accord avec l’importateur local Baz International. Hors Chine, Peugeot ne totalise en Asie que 163 points de vente et son objectif est de dépasser les 200 sites d’ici à la fin de 2013. Néanmoins, toujours hors Chine, le marché Asie-Pacifique pèse aujourd’hui plus de 18 millions d’unités et pourrait à ce titre peser lourd dans la conquête internationale de la marque, si Peugeot y réussit son implantation. Avec la Chine, la région a ainsi représenté, en 2012, plus de 36,5 millions d'immatriculations.

Alexandra Frutos