Peugeot démarre 2015 avec un bon portefeuille de commandes en France

Peugeot a indiqué qu’il démarrait l'année 2015 en France avec un « bon portefeuille de commandes », après avoir progressé en 2014 en volume et en prix de vente moyen de ses voitures, sur un marché stable. « Vu la jeunesse de notre gamme ? notre plus vieux modèle, la 208, date de 2012 ? nous serions déçus de ne pas connaître une nouvelle progression » des ventes en 2015 en France, où le marché devrait rester à peu près au même niveau que l'an dernier, a déclaré le directeur du commerce France de la marque Xavier Duchemin, lors d'une conférence de presse organisée le 7 janvier.

En 2014, Peugeot a vu ses immatriculations progresser de 5,3 %, sur un marché qui a crû de seulement 0,3 %. Sa part de marché est passée de 16,2 % à 17 %. En outre, « nous avons progressé de 6 % en termes de prises de commandes », a ajouté M. Duchemin. Donc « on attaque 2015 avec un bon portefeuille de commandes, supérieur à l'année dernière, qui nous permet d'avoir de bons espoirs sur 2015, en particulier sur le début » de l'année, a-t-il affirmé.

Le dirigeant s'est félicité de la présence de trois Peugeot dans les six premières voitures vendues en France en 2014 : la 208, deuxième derrière la Renault Clio, la 308, quatrième après le Renault Captur, et le 2008, sixième. Lancée fin 2013, la 308 manque de peu le podium et constitue un « très grand succès », s’est-il félicité.

M. Duchemin a par ailleurs souligné que les acheteurs de 308 se tournaient pour 51 % d'entre eux vers les finitions supérieures, synonymes de marges accrues. Pour le petit véhicule métis 2008, cette proportion monte à 76 %. Entre ces données et la hausse des ventes de la 308, le prix moyen acquitté par un client pour acheter une Peugeot neuve est passé de 18 600 à 19 200 euros entre 2013 et 2014, « une bonne nouvelle pour le constructeur et son réseau », a souligné M. Duchemin, ajoutant que la rentabilité du réseau s’était établie à 1 % l’an dernier, contre 0,6 % en 2013. « Peugeot a regagné de la crédibilité en termes d’image avec une perception au même niveau qu’Audi dans l’étude Brand Monitoring », s’est félicité le dirigeant. Dans cette étude les personnes interrogées notent l’image de toutes les marques de 1 à 10. Dans les résultats de novembre 2014, Peugeot a obtenu une note de 7/10, identique à celle d'Audi (la marque en tête du palmarès) et meilleure que celle de Volkswagen (6,8), BMW (6,7) et Mercedes (6,7).

Pour soutenir sa stratégie en matière d’image, Peugeot « ne veut plus faire de prix barrés », a assuré Xavier Duchemin, qui privilégie une autre utilisation des budgets marketing. « Quitte à donner des moyens, nous préférons une extension de garantie qui a du sens pour les clients », a-t-il souligné. Une piste actuellement explorée avec une garantie 5 ans proposée en janvier sur la 208 dans le cadre d’une offre promotionnelle. (AFP 7/1/15, AUTOACTU.COM, ECHOS 8/1/15)

Alexandra Frutos