Peu de salariés de l'usine d'Opel à Bochum ont été reclassés

Un an après la fermeture de l'usine d'Opel à Bochum, 2 500 des 3 600 anciens salariés du site restent sans emploi, estime le syndicat IG Metall. La société de transfert n'a permis qu'à 102 ex-employés de retrouver un travail. En outre, 300 salariés avaient été transférés vers d'autres usines de la marque à l'éclair et 700 étaient restés à Bochum, dans le centre de distribution de pièces de rechange maintenu sur le site. La société de transfert doit aider les anciens salariés durant encore un an. (AUTOMOBILWOCHE 28/11/15)

Cindy Lavrut