Pékin sera la première ville chinoise à tester une nouvelle taxe sur la pollution liée à l'automobile

Pékin sera la première ville chinoise à tester une nouvelle taxe sur la pollution liée à l'automobile. Cette taxe sera collectée auprès des stations-essence de la ville et sera ajoutée sur le prix des carburants.

Actuellement, le prix des carburants inclut une taxe de 17 %, une taxe fixe de 1 yuan par litre, une taxe de 0,07 % pour financer le développement urbain et une taxe de 0,03 % pour financer l'éducation. En ajoutant la taxe pour lutter contre la pollution, le prix moyen d'un litre d'essence devrait atteindre 10 yuans (1,26 euros).

Cette taxe pourra ensuite être testée dans d'autres métropoles chinoises. (GASGOO.COM 30/5/13)

Cindy Lavrut