Pékin prévoit de durcir ses normes d'émissions en 2017

Pékin prévoit de durcir ses normes d’émissions en 2017. L’office de la protection de l’environnement de la ville a indiqué que les futures normes seraient les plus strictes au monde.

Les mesures spécifiques n'ont pas encore été publiées, mais les émissions des voitures particulières et des véhicules utilitaires pourraient être divisées par 2.

En effet, à Pékin, les véhicules contribueraient à 31 % des émissions de particules PM 2,5. La ville affiche un parc de plus de 5,5 millions de véhicules. Seule la moitié des véhicules du parc respecteraient les normes qui seront en vigueur dans 5 ans.

La concentration de particules fines PM 2,5 à Pékin s'élève en moyenne à 85,9 microgrammes par mètre cube, largement au-dessus des objectifs du gouvernement chinois (35 µg/m3) et des recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé (15 µg/m3). (AUTOMOTIVE NEWS CHINA 1/12/15)

Cindy Lavrut