PSA va proposer des mesures salariales pour soutenir le redressement du groupe

PSA Peugeot Citroën a annoncé qu'il allait proposer des mesures salariales afin de soutenir « le redressement du groupe ». Le président Philippe Varin a déclaré en marge de la présentation des résultats semestriels que la direction avait entamé avec les syndicats « une nouvelle étape en vue d'accroître la compétitivité future du groupe grâce à ce qu'on appelle un nouveau contrat social ». Ce nouveau contrat « sera basé sur un gel des salaires, une simplification et une adaptation de la durée de travail hebdomadaire », ainsi que sur « l'entrée en vigueur en 2013 du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi », a-t-il précisé.

« Les solutions identifiées devraient permettre de maintenir une base industrielle forte en France », a assuré M. Varin, en expliquant sa volonté « d'optimiser le dispositif industriel et de sécurisation de l'emploi, de renforcer la mobilité, le travail à temps partiel ». « Nous allons étendre les accords de flexibilité pour soutenir le redressement du groupe », a-t-il déclaré. Un accord de compétivité a déjà été signé dans l'usine Sevelnord d'Hordain en juillet 2012.

M. Varin compte sur « environ 81 millions d'euros d'économies en année pleine avec une amélioration des coûts salariaux et environ 50 millions d'euros d'économies attendues en 2013 ». (AFP 31/7/13)

Alexandra Frutos