PSA pourrait embaucher plus de 2 000 jeunes en alternance dans le cadre d’un aménagement du temps de travail des séniors

PSA Peugeot-Citroën, engagé dans des négociations en vue de signer un « nouveau contrat social », a annoncé le 18 septembre qu'il pourrait embaucher plus de 2 000 jeunes en formation en alternance sur la période 2014-2016, parallèlement à l'aménagement du temps de travail des séniors. « Pour un sénior dont on maintiendrait l'emploi et pour lequel il y aurait un aménagement de son temps de travail, on insèrerait un jeune dans l'entreprise », a expliqué Philippe Dorge, directeur des ressources humaines du constructeur. « On a des catégories nombreuses qui vont partir, d'où un enjeu très important de renouvellement et d'embauches de jeunes », a-t-il souligné.

Si un accord sur un « nouveau contrat social » était conclu avec les syndicats d'ici à l'automne, le « contrat de génération PSA » proposé par la direction offrirait « la possibilité à des séniors à deux ans de la retraite - trois en cas de pénibilité - de bénéficier d'abord d'une formule à temps partiel, puis d'une dispense d'activité pendant laquelle ils pourraient faire de la formation », a par ailleurs expliqué M. Dorge. Ces dispositifs n'existent pas à l'heure actuelle dans l'entreprise.

Le groupe propose un minimum de 70 % de rémunération en cas de dispense d'activité. L'âge moyen des salariés chez PSA Peugeot-Citroën est de 42-43 ans et les plus de 50 ans constituent 25 % des effectifs, a enfin indiqué M. Dorge. (AFP 18/9/13, CORRESPONDANCE ECONOMIQUE, FIGARO 19/9/13)

Alexandra Frutos