PSA officialise l'arrivée de l'Etat et de Dongfeng à son capital

PSA Peugeot Citroën a officialisé l'arrivée à son capital de l'Etat et du constructeur chinois Dongfeng, dans le cadre d'une augmentation de capital d'un montant global de 3 milliards d'euros. L'Etat français et Dongfeng vont investir chacun 800 millions d'euros dans cette opération en plusieurs étapes. A l'issue de cette opération, ils détiendront chacun 14 % du capital de PSA et se retrouveront au même niveau que la famille Peugeot, actionnaire historique, qui détenait jusqu'à présent 25,4 % du capital et 38,1 % des droits de vote.

L'opération a été approuvée le 18 février « à l'unanimité » par le conseil de surveillance de PSA, a souligné dans un communiqué le président de l'instance, Thierry Peugeot. Egalement consulté, le comité d'entreprise de Peugeot SA « a émis un avis favorable unanime », a précisé le constructeur.

Thierry Peugeot a salué l'ouverture d'une « nouvelle page de l'histoire de PSA Peugeot Citroën », qui va renforcer « sa solidité financière tout en traçant des perspectives de développement ambitieuses » et assurer « la pérennité du groupe » et « sa croissance future ».

Grâce à cet accord, le constructeur français compte notamment se renforcer en Chine, où l'objectif est de tripler à l'horizon 2020 le volume de production de DPCA, sa coentreprise déjà en place avec Dongfeng, ainsi qu’en Asie du Sud-est. Il vise à la même échéance « la réalisation de synergies industrielles avec Dongfeng d'environ 400 millions d'euros par an ».

Le soutien financier de l'Etat et de Dongfeng doit également permettre à PSA de renforcer son positionnement en Europe en lui permettant de financer « un programme d'investissements stratégiques » et de renforcer son bilan et ses liquidités, « conduisant à une forte baisse des frais financiers », a souligné le groupe. (AFP, ECHOS, FIGARO 19/2/14)

Alexandra Frutos