PSA lancera son nouveau moteur 1.2 THP en fin d’année

Christian Chapelle, directeur chaîne de traction et châssis de PSA Peugeot Citroën, indique que le nouveau moteur 1.2 THP, qui sera lancé en fin d’année, remplacera l’organe 1.6 VTi de 120 ch. Il équipera dans un premier temps le Peugeot 2008, avant d’être progressivement généralisé aux gammes Citroën et Peugeot d’ici à septembre 2014, date d’entrée en vigueur de la norme d’émissions Euro-6.

Développé sur la base du 1.2 VTi de 82 ch, le nouveau moteur en reprend les spécificités techniques, à savoir un arbre d’équilibrage, une courroie baignant dans un carter humide pour réduire les frottements et un collecteur intégré à la culasse, à la différence près qu’il reçoit une injection directe centrale et verticale et un petit turbo.

Si le développement est en cours de finalisation, ce moteur se montre « extrêmement performant en consommation et en agrément. Nous sommes fiers de ce que l’on a fait », explique M. Chapelle. Réduction des émissions de CO2 oblige, il sera associé à un système Stop&Start de type démarreur renforcé au lieu de l’alternodémarreur qui équipe les actuelles versions e-HDi.

Développant 110 ch ou 130 ch dans ses premières versions, « il y aura certainement des versions plus puissantes qui viendraient compléter le 1.6 THP sur certaines plateformes », annonce M. Chapelle. « Ce petit moteur est intéressant car il évite de multiplier les combinaisons véhicules/moteurs ainsi que les dépenses de développement, tout en gardant une offre client la plus large possible », ajoute-t-il. La future plateforme EMP1 prévue pour 2016 (inaugurée sur le Citroën C3 Picasso II) ne recevra ainsi que des moteurs à essence à trois cylindres. Outre les citadines polyvalentes et les berlines compactes ainsi que leurs dérivés, le nouveau moteur passera aussi sous le capot des familiales (future Citroën C5 et Peugeot 508 courant 2016). (LARGUS.FR 18/6/13)

Alexandra Frutos