PSA étudie une nouvelle source d’énergie, la combustion des métaux

Dans le cadre de sa démarche d’innovation collaborative, PSA Peugeot Citroën et le laboratoire orléanais Prisme travaillent sur la combustion des métaux. Lors de leurs premiers travaux, les chercheurs ont étudié l’énergie résultant de la combustion de l’aluminium, du fer et du magnésium. Le métal oxydé, déjà utilisé comme combustible dans les fusées, offre une densité énergétique très élevée et présente par conséquent une alternative intéressante et à fort potentiel aux énergies fossiles. De nombreux freins restent néanmoins à lever avant que cette technologie puisse être prise en compte par le constructeur. Il faut, d’une part, travailler sur le processus de récupération des fumées issues de la combustion des métaux et, d’autre part, travailler sur le recyclage du métal oxydé.

Resteraient ensuite à traiter les problématiques de l’approvisionnement et des infrastructures si le constructeur décidait de remplacer ses moteurs par un brûleur et d’utiliser les métaux comme source d’énergie. Avant d’envisager cette éventualité, cette technologie pourrait toutefois être utilisée pour alimenter les batteries d’un véhicule électrique avec prolongateur d’autonomie. (AUTOACTU.COM 18/11/13)

Alexandra Frutos