PSA a signé un accord pour améliorer « la participation et l'intéressement » des salariés

PSA Peugeot Citroën a signé le 23 janvier un accord « améliorant la participation et l'intéressement » des salariés avec cinq organisations syndicales (CFE-CGC, CFDT, CFTC, FO et GSEA), conformément à un accord-cadre sur le redressement de l'entreprise. « Applicable lorsque l'entreprise produit des résultats positifs », cette nouvelle formule de calcul prévoit que l'intéressement sera « uniquement exprimé en pourcentage du salaire [...] avec un pourcentage plus élevé, jusqu'à 3,4 %, contre 2 % dans le précédent accord », a précisé le constructeur dans un communiqué. L'accord « sera applicable en France pour trois ans, de 2015 à 2017 ». Il s'inscrit dans le cadre de l'accord de compétitivité signé fin octobre 2013, qui garantit la pérennité des sites de PSA en France d'ici à 2016 en échange d'efforts des salariés, en particulier de modération salariale.

« Afin d'assurer une pleine cohérence entre l'intéressement et le plan ?Back in the Race? de reconstruction des fondamentaux économiques de PSA Peugeot Citroën, le nouvel accord sera triennal, avec le résultat opérationnel courant et le free cash-flow opérationnel comme critères et avec les mêmes valeurs de déclenchement et d'atteinte que celles applicables pour les dirigeants du groupe », a par ailleurs indiqué l'entreprise.

PSA doit publier ses résultats financiers annuels le 18 février. Au premier semestre de 2014, le groupe avait réduit sa perte nette, la faisant passer de 471 à 114 millions d'euros, tandis que le résultat opérationnel courant était redevenu positif pour la première fois depuis 2010, rappelle l’AFP (26/1/15).

Alexandra Frutos