PSA Peugeot Citroën s’est désendetté en 2014

En 2014, le chiffre d’affaires de PSA Peugeot Citroën s’est établi à 53,6 milliards d’euros, en progression de 1 %. Le chiffre d’affaires de la division automobile s’est élevé à 36,09 milliards, en diminution de 0,9 %, essentiellement du fait d’une variation de change très négative et malgré un mix produit et un effet prix positifs. Le résultat opérationnel courant du groupe a progressé de 1,27 milliard d’euros et s’est établi à 905 millions d’euros, contre une perte de 364 millions d’euros en 2013. Le résultat opérationnel courant de la branche automobile a progressé de 1,1 milliard d’euros et s’est élevé à 63 millions d’euros (contre - 1 039 millions d’euros l’année précédente), bénéficiant en particulier d’effets mix produit et prix positifs, qui reflètent le succès des lancements récents des marques et la politique de pricing power. Le progrès réalisé s’appuie également sur la poursuite de la réduction des coûts fixes. Avec sa quote-part dans les résultats de ses sociétés conjointes DPCA et CAPSA en 2014, le résultat opérationnel automobile proforma s’élèverait à 366 millions d’euros, en progression de 1 246 millions d’euros. Les produits et charges opérationnels non courants se sont élevés à - 682 millions d’euros en 2014, en raison principalement des frais de restructuration de la division automobile.

Le résultat financier s’est établi à - 763 millions d’euros l’an dernier, contre - 664 millions d’euros en 2013, cet écart correspondant essentiellement au produit exceptionnel perçu en 2013 lors la cession des titres BNP Paribas. Le résultat net a progressé de 1,67 milliard d’euros et s’est établi à - 555 millions d’euros, en amélioration par rapport à - 2 227 millions l’année précédente.

Le résultat opérationnel courant de Banque PSA Finance s’est élevé à 337 millions d’euros, en recul de 32 millions d’euros, traduisant l’évolution de la situation de refinancement de la filiale financière. En février 2015, deux premières sociétés communes ont été lancées avec Santander Consumer Finance, l’une en France, l’autre au Royaume-Uni, ce qui permettra d’offrir des taux compétitifs aux clients des marques Peugeot, Citroën et DS et d’améliorer la rentabilité de la banque. Ces démarrages ont également permis à Banque PSA Finance d’annoncer qu’elle n’utiliserait plus la garantie de l’Etat Français pour de nouvelles émissions obligataires. Le résultat opérationnel courant de Faurecia s’est établi à 673 millions d’euros, en hausse de 25 % par rapport à celui de 2013.

Le free cash flow (flux de trésorerie opérationnel) des activités industrielles et commerciales s’est établi à 1,8 milliard d’euros en 2014, sous l’effet de l’amélioration de la marge brute d’autofinancement et du besoin en fonds de roulement (+ 1,75 milliard d’euros sur la période), reflétant notamment les plans d’action de réduction des stocks, et l’optimisation de la chaîne d’approvisionnement. Hors charges de restructuration (- 583 millions d’euros) et éléments exceptionnels pour 193 millions d’euros (essentiellement les produits des cessions d’actifs immobiliers), le free cash flow opérationnel aurait été positif, à 2,182 millions d’euros.

A fin décembre 2014, les stocks totaux s’élevaient à 339 100 véhicules (y compris ceux du réseau indépendant), en baisse de 44 800 véhicules par rapport à fin décembre 2013. La position financière nette des activités industrielles et commerciales au 31 décembre 2014 était positive et s’élevait à 548 millions d’euros, contre une dette nette de 4 181 millions d’euros au 31 décembre 2013, prenant en compte 2 995 millions d’euros issus des augmentations de capital réalisées en avril et mai 2014 et une amélioration du niveau de free cash flow.

La reconstruction économique du groupe n’étant pas achevée, il ne sera pas proposé de verser de dividende au titre de l’exercice 2014.

PSA s’attend à un marché automobile très faiblement orienté à la hausse en Europe en 2015 avec une croissance de 1 %. Il table sur une croissance de l’ordre de 7 % en Chine, sur un marché en repli d’environ 10 % en Amérique Latine et sur un marché en baisse d’environ 30 % en Russie. Le groupe a pour objectif de générer 2 milliards d’euros de free cash flow opérationnel sur la période 2015-2017. Il compte également atteindre une marge opérationnelle de 2 % pour la division automobile en 2018, avec une cible de 5 % sur la période du prochain plan moyen terme 2019-2023. (COMMUNIQUE DE PRESSE PSA PEUGEOT CITROEN 18/2/15)

Alexandra Frutos