PSA Peugeot Citroën étudie un « projet industriel » en Algérie

PSA Peugeot Citroën a indiqué le 18 juin à l'AFP (18/6/16) qu'un « projet industriel » était à l'étude en Algérie. En déplacement le 15 juin à Alger, François Hollande avait souligné que la France était « le premier partenaire économique de l'Algérie » et qu’elle entendait « encore développer sa présence » après « l'installation de très importantes entreprises comme Renault, Sanofi, Alstom et bientôt Peugeot ». Questionné sur les propos du Président français, un porte-parole du groupe a répondu que PSA étudiait « les opportunités de développement dans la région Afrique et Moyen-Orient, et en Algérie en particulier ». « L'optimisation d'un projet industriel dans le pays est à l'étude », a-t-il ajouté.

PSA, qui a fait de la Chine et de l'Amérique latine ses priorités à l'international, se fixe pour objectif d'atteindre 8 millions d'immatriculations en 2025 dans la région Afrique et Moyen-Orient. « Il est légitime qu'un groupe international cherche à se développer dans cette région, où les marchés vont se développer fortement », a commenté le porte-parole de PSA.

Le constructeur a vendu en 2014 près de 169 000 véhicules en Afrique et au Moyen-Orient, principalement des Peugeot 301 et des Citroën C-Elysée, représentant 5,8 % de ses ventes mondiales.

Alexandra Frutos