PSA Peugeot Citroën compte défendre sa place de numéro deux européen

Dans le cadre d’une conférence organisée par AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (5/6/14), le président de PSA Peugeot Citroën Carlos Tavares a déclaré que le groupe comptait défendre sa place de numéro deux européen. « Nous croyons fermement que nous avons suffisamment d’atouts pour rester numéro deux et pour être un numéro deux rentable », a-t-il affirmé.

M. Tavares a expliqué qu’il comptait réduire de 600 euros le prix de revient de chaque voiture produite en Europe cette année par rapport à 2012, et de baisser encore ce coût de 600 euros entre 2015 et 2018.

Le dirigeant a par ailleurs affirmé que le partenariat entre PSA et General Motors n’était « pas mort » et qu’il fallait continuer à travailler dans un esprit pragmatique et « gagnant-gagnant ».

Alexandra Frutos