PSA Peugeot Citroën adopte le don de jours de congés

PSA Peugeot Citroën a conclu un accord avec les syndicats autorisant le don de jours de congés à un collègue dont l'enfant est gravement malade, conformément à loi votée en avril par le parlement. Cet accord permettra à tous les salariés des établissements du constructeur de faire don de leurs jours de repos à un collègue désireux d'assister son enfant malade, sans perte de rémunération. Le montant du don par salarié s'élève à cinq jours de repos par an maximum. Les dons, anonymes, définitifs et sans contrepartie, sont déversés dans un Fonds de Solidarité créé à cet effet.

Avant de bénéficier de ce dispositif, le salarié devra avoir épuisé toutes ses possibilités d'absence et fournir un certificat du médecin qui suit l'enfant, justifiant de la gravité de sa maladie. Les journées prises, après un préavis de deux semaines, pour assister son enfant sont assimilées à du temps de travail effectif. « Ce processus simple et réactif permettra de répondre aux situations d'urgence », indique le texte. Il précise que, si le solde du Fonds de solidarité est jugé insuffisant par les services sociaux de l'entreprise, une action de sensibilisation sera planifié par la direction, qui pourra même avancer ponctuellement les jours nécessaires dans la limite de deux mois.

« Dans un esprit de solidarité et afin d'accompagner la mise en ?uvre du système », la direction indique qu'elle fera un don de 100 jours au Fonds de Solidarité le jour du lancement du dispositif, dont un bilan sera fait chaque année auprès des syndicats signataires. L'accord, d'une durée de trois ans, entrera en vigueur le 1er octobre. (AFP 15/5/14)

Alexandra Frutos