Opel vient d'ouvrir un office de conciliation pour déterminer l'avenir des salariés de Bochum

Opel vient d’ouvrir un office de conciliation pour déterminer l’avenir des salariés de Bochum qui perdront leur emploi fin 2014, suite à la fermeture de l’usine. Les négociations pourraient durer plusieurs mois. Deux sessions sont prévues les 24 juin et 2 juillet. Le but de cette conciliation est notamment de trouver un arrangement concernant les indemnités de licenciement et les reclassements. (HANDELSBLATT, AUTOMOBILWOCHE 27/5/13)

Cindy Lavrut