Opel s'engage à exclure les licenciements dans ses trois usines allemandes jusqu'à la fin de 2018

Opel s’engage à exclure les licenciements dans ses trois usines allemandes (Rüsselsheim, Eisenach, Kaiserslautern) jusqu’à la fin de 2018. Cette mesure, initialement prévue jusqu'au 31 décembre 2016, a été prolongée jusqu'au 31 décembre 2018. L’usine de Bochum - en voie de fermeture - n’est pas concernée par cet engagement. Au total, quelque 7 150 employés voient ainsi leurs emplois garantis.

Avec cet accord, Opel garantit également que le site de Rüsselsheim (3 200 salariés) accueillera la production d'un modèle supplémentaire « au plus tard à la fin de l'année ». Le site d'Eisenach (1 600 salariés) fabriquera pour sa part les prochaines générations des Adam et Corsa. Kaiserslautern continuera à produire des composants. (FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG 31/1/14, AFP, AUTOMOBILWOCHE, HANDELSBLATT, SPIEGEL, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG 1/2/14, AUTOMOTIVE NEWS 2/2/14)

Cindy Lavrut