Opel compte porter sa part de marché en Europe à 8 %

Opel/Vauxhall compte porter sa part de marché en Europe (Russie et Turquie incluses) à 8 % d’ici à 2022, contre 5,8 % actuellement. Sur le seul marché allemand, la marque à l'éclair veut atteindre une pénétration de 10 % en 2022, contre 7,2 % sur les 4 premiers mois de 2014 (+ 0,2 point).

Il devancerait alors Ford et deviendrait le deuxième constructeur européen, derrière Volkswagen. En 2013, Opel était le troisième constructeur en Europe.

A cette échéance, la division européenne de General Motors compte en outre atteindre une marge d'exploitation de 5 %, dans le cadre du plan d'avenir « Drive 2022 ».

Dans cet objectif, la maison mère GM s'est engagée à investir 4 milliards d'euros dans Opel/Vauxhall, en contrepartie de quoi le constructeur européen fermera l'usine de Bochum et gèlera les salaires.

Le plan d'avenir prévoit également une offensive de nouveaux produits, avec les lancements de 27 modèles et de 17 nouveaux moteurs prévus entre 2014 et 2018. Opel/Vauxhall utilisera pour cela un plus grand nombre de composants et technologies provenant de sa maison mère américaine.

Enfin, Opel se fixe toujours pour objectif de redevenir bénéficiaire d'ici au milieu de la décennie. (FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG 3/6/14, AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROP, HANDELSBLATT, AUTOMOBILWOCHE 4/6/14, ECHOS 5/6/14)

Cindy Lavrut