Nouvelles plaintes contre Volkswagen

Aux Etats-Unis, un juge californien a autorisé de nouvelles plaintes contre Volkswagen et contre l’ancien président Martin Winterkorn, déposées par des investisseurs, en lien avec le scandale des moteurs truqués. Néanmoins, le juge a accepté que Volkswagen rejette certaines parties de la plainte. Les plaignants avaient investi dans Volkswagen via le fonds American Depositary Receipts. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 28/6/17, HANDELSBLATT 29/6/17)Par ailleurs, aux Pays-Bas, la fondation néerlandaise « Stichting Volkswagen Car Claim » représente 180 000 automobilistes néerlandais et prévoit de déposer une plainte en recours collectif pan-européenne contre le groupe allemand, suite au scandale des moteurs truqués (cf. analyse de presse du 14/6/17). Volkswagen risque à l'issue de cette plainte de devoir verser au moins 4 à 4,5 milliards d'euros de dommages et intérêts. (FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG 28/6/17)Enfin, en Allemagne, ce jeudi doit débuter le procès pilote qui servira de référence dans la procédure allemande qui est la plus proche d'une plainte en recours collectif. En effet, les véritables plaintes en recours collectif n'existant pas en Allemagne, des plaignants peuvent se regrouper et une des plaintes est utilisée comme référence et son issue sera appliquée aux autres. Quelques 30 000 plaignants sont donc suspendus à l'issue de cette plainte. (SPIEGEL 29/6/17)

Cindy Lavrut