Nouvelle baisse de l’emploi dans les industries mécaniques

Le secteur des industries mécaniques, qui représente environ 20 % des effectifs industriels en France, a perdu 10 000 emplois en 2013, à 617 000 salariés (- 1,5 %). Depuis 2008, le secteur a perdu 12 % de ses effectifs, soit près de 90 000 emplois. « Les incertitudes de l’économie notamment européenne et l’absence de relance franche de l’économie mondiale (particulièrement en Chine) ont amené les entreprises à ne pas renouveler un grand nombre de contrats de travail temporaires ou en CDD », explique la FIM (Fédération des industries mécaniques) dans un communiqué.

La fédération s’attend à une stabilisation, voire à une légère amélioration des effectifs en 2014, liée à la reprise même faible du commerce mondial. Par ailleurs, le vieillissement de la pyramide des âges et l’évolution technologique nécessitent la formation et le recrutement de personnel qualifié : « D’ici à 2020, ce sont 40 000 à 50 000 recrutements par an qui sont prévus dans la mécanique », de jeunes techniciens et ingénieurs notamment dans les domaines de l’automatisation, de la robotisation et des nanotechnologies.

Les industries mécaniques ont enregistré un chiffre d’affaires de 112,9 milliards d’euros en 2013, en retrait de 0,4 %. Après un premier semestre en baisse, les industries mécaniques françaises ont vu leurs prises de commandes s’améliorer au second semestre en France, l’export ayant reculé de près de 3 %. Les filières aéronautique, ferroviaire et agricole sont restées très dynamiques, alors que la filière automobile et celle de la construction ont pesé à la baisse sur la transformation des métaux (- 2 % en sous-traitance et - 3,8 % en construction métallique). Dans le secteur de l’équipement, les ventes de machines-outils ont accusé une baisse de 8,1 %.

L’amélioration des prises des commandes depuis novembre 2013 et les prévisions optimistes de plusieurs secteurs clients de l’industrie mécanique incite la FIM à envisager une progression du chiffre d’affaires de 2 % à 3 % en 2014, avec un rebond des secteurs de la transformation des métaux (+ 1,5 %) et de l’équipement mécanique (+ 2,5 %), rapporte AUTOACTU.COM (9/4/14). (ECHOS 9/4/14)

Alexandra Frutos