Nouvelle audition de Mme Barra (GM) dans le cadre de l'enquête du Congrès sur l'affaire des rappels

Mary Barra, directrice générale de General Motors, a été entendue pour la deuxième fois hier par une sous-commission de la Chambre des Représentants dans le cadre de l’enquête sur le rappel tardif de 2,6 millions de véhicules du constructeur dotés de commutateurs d’allumage défectueux.

Mme Barra a réaffirmé que General Motors mettait tout en oeuvre pour éviter des dysfonctionnements similaires à ceux qui ont retardé pendant dix ans le rappel des véhicules concernés par ce défaut qui fait caler le moteur et empêche les sacs gonflables de se déployer.

L'audition de Mme Barra a révélé que le constructeur n'avait pas tenu compte d'un rapport d'une employée, Laura Andres, qui avait alerté des ingénieurs en 2005 sur « un sérieux de problème de sécurité, notamment si le commutateur est utilisé dans de nombreux programmes ». La Chevrolet Impala de 2006 qu'elle conduisait s'était arrêtée subitement alors qu'elle avait heurté un nid de poule à une vitesse d'environ 70 km/h. Un technicien avait estimé que le problème pouvait être lié au commutateur d'allumage. General Motors n'a rappelé l'Impala qu'au début de cette semaine (voir la revue de presse du 16/6/14). (AUTOMOTIVE NEWS, AFP 18/6/14, WALL STREET JOURNAL 19/6/14)

Frédérique Payneau