Nouvelle accélération de la coopération entre Renault-Nissan et Daimler

L'Alliance Renault-Nissan et Daimler peuvent miser sur un avenir stable sur le long terme et tous les projets communs se déroulent conformément aux prévisions, ont déclaré le 3 octobre les présidents des deux groupes, lors d’un point-presse organisé au Mondial de l'Automobile de Paris. Le partenariat entre Renault-Nissan et Daimler a démarré en 2010. A l'origine, la coopération portait uniquement sur trois projets, essentiellement en Europe. Le portefeuille conjoint de Renault-Nissan et Daimler a depuis quadruplé, pour passer à 12 projets, en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. « La dimension mondiale de ces programmes est la garantie que cette collaboration continuera de se développer et nous sommes convaincus que notre partenariat s'inscrit sur le long terme », a déclaré Carlos Ghosn, président de Renault et de Nissan. « Ce partenariat permet l’accélération de la mise sur le marché d'un certain nombre de véhicules majeurs et constitue donc de toute évidence un avantage stratégique pour Renault et Nissan. Nous sommes confiants dans la solidité de nos relations pour les années à venir », a-t-il ajouté.

« Depuis le début, en 2010, cette coopération tient ses promesses, et plus encore », s'est de son côté félicité Dieter Zetsche, président du Conseil d'administration de Daimler AG et patron de la marque Mercedes-Benz. « Nous continuerons à l'avenir à travailler de la même manière, dans le cadre de projets conjoints bénéfiques pour tous les partenaires, et à créer de la valeur pour nos clients du monde entier. Il s'agit sans conteste d'un fonctionnement vertueux qu'il convient de perpétuer », a-t-il affirmé.

L'Alliance et Daimler s'apprêtent à mettre sur le marché cet automne leurs premiers véhicules entièrement co-développés de A à Z ? les nouvelles Renault Twingo, Smart Fortwo et Smart Forfour. La Twingo III a été mise en vente en Europe au mois de septembre, tandis que les Smart Fortwo et Forfour seront commercialisées en novembre. Les trois citadines sont fabriquées à partir d'une architecture à propulsion arrière développée en commun, avec la participation d'équipes des deux constructeurs, qui ont travaillé en étroite collaboration tout au long de ces quatre dernières années.

En juin 2014, Nissan et Daimler ont annoncé leur intention de développer conjointement des véhicules compacts haut de gamme et de les fabriquer ensemble au Mexique. La construction d'une unité de production en copropriété à Aguascalientes, à proximité immédiate d'une usine Nissan existante, commencera début 2015. La production démarrera en 2017 avec des modèles de marque Infiniti. Des véhicules Mercedes-Benz commenceront à sortir des lignes en 2018. Lorsqu'elle tournera à plein régime, cette usine mexicaine aura une capacité annuelle de 300 000 unités. Des véhicules compacts haut de gamme seront également produits dans d'autres usines Daimler et Nissan, notamment en Europe et en Chine.

Les deux groupes continuent dans le même temps de s'approvisionner mutuellement en composants mécaniques. Renault fournit depuis septembre des moteurs diesel de 1,6 litre destinés aux nouvelles Mercedes Classe C et Vito fourgonnette. Le Français fabrique également le moteur à essence de 1 litre (3 cylindres à injection) et le l’organe à essence 900 cc (turbo 3 cylindres) qui équipent respectivement la Forfour et la Fortwo. La production conjointe d'un moteur à essence de 2 litres (turbo 4 cylindres) a démarré en juin dans la nouvelle unité de fabrication d'organes mécaniques dont disposent Nissan et Daimler à Decherd, dans le Tennessee (Etats-Unis). Réalisé dans les ateliers de l'usine Infiniti Decherd Powertrain, ce moteur équipera dans un premier temps les versions européennes de la berline Infiniti Q50 sport et de la Mercedes Classe C. La nouvelle unité pourra produire à terme 250 000 moteurs par an.

Concernant les véhicules utilitaires légers, la société Mitsubishi Fuso Truck & Bus Corporation (MFTBC), qui fait partie du groupe Daimler, et Nissan Motor viennent de signer un contrat portant sur la fourniture de véhicules utilitaires légers destinés à l'exportation. Aux termes de ce contrat, Nissan livrera son utilitaire « NV350 Urvan » à Mitsubishi Fuso, qui le commercialisera au Moyen-Orient en tant que « CanterVan » dès 2014. L'accord final est intervenu un an après la signature par les deux partenaires d'un premier compromis, le 11 septembre 2013. (COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT-NISSAN 3/10/14)

Alexandra Frutos