Nouvel accord paritaire pour soutenir l'apprentissage dans la branche des services de l’automobile

Dans le but de développer l’apprentissage pour faciliter l’insertion professionnelle dans la branche des services de l’automobile, un nouvel accord paritaire a été signé par les partenaires sociaux. Pour commencer, partant du constat que le nombre de signatures de contrat en apprentissage est en baisse (au nombre de 20 000 aujourd’hui), l’objectif est d’atteindre 27 000 nouvelles signatures d’ici la fin de 2017.

Développer la présence des femmes dans la branche est également un enjeu important. Alors qu’elles ne représentent que 3 % des contrats en apprentissage, la branche s’engage, aidée par l’ANFA, à atteindre un taux de 5 % en amplifiant sa communication auprès des jeunes.

L’une des autres mesures est de stabiliser le taux de réussite aux examens, qui est de 80 % aujourd’hui, en accompagnant les CFA. Pour garantir la qualité des formations et ainsi maintenir ce taux, l’ANFA consacre chaque année 30 millions d’euros à l’équipement de ces centres de formation d’apprentis. L’ANFA va également doubler le nombre de maîtres de stage qu’elle forme chaque année le faisant passer de 150 à 300.

La branche, soutenue par les CFA, s’engage également à accompagner les apprentis lors de leur insertion professionnelle. Ils sont aujourd’hui 60 % à avoir trouvé un emploi 7 mois après la fin de leur apprentissage, dont 65 % dans des entreprises de la branche. (AUTOACTU.COM 30/4/15)

Juliette Rodrigues