Nissan est parvenu à un accord sur la flexibilité à Avila

Nissan est parvenu à un accord avec les syndicats de son usine de Avila (véhicules utilitaires) en Espagne pour accroître la flexibilité du travail sur le site, évitant ainsi la mise en place d'un plan de chômage partiel cette année.

Nissan avait présenté, le 14 mars, un plan de chômage partiel pour Avila, afin d’adapter sa production à la demande. Le plan devait concerner les 503 salariés de l’usine à partir du mois d’avril, pour une durée maximale de 60 jours.

Le constructeur rappelle que le marché des véhicules utilitaires en Espagne a reculé de 18 % depuis le début de l'année. (EL MUNDO 21/3/13)

Juliette Rodrigues