Nissan devance le « superbonus » pour les voitures électriques

Dans le but de donner un coup de pouce supplémentaire au déploiement des véhicules « zéro émission », le ministère de l'Economie a dévoilé fin septembre le projet de porter à 10 000 euros, contre 6 300 jusqu'ici, les aides gouvernementales versées pour l'achat d'une voiture électrique, à condition de mettre à la casse un véhicule diesel de plus de 13 ans et de résider dans une zone urbaine agissant contre la pollution de l'atmosphère, rappelle l’AFP (14/10/14). Alors que cette mesure doit à priori être appliquée en 2015, Nissan a décidé de la devancer dans son réseau commercial du 15 octobre au 31 décembre, a annoncé le 14 octobre Bernard Loire, président de la marque pour l'Europe de l'Ouest. « A partir de maintenant, nous allons anticiper ce bonus, le rendre plus simple et plus large », a-t-il déclaré à des journalistes lors d'une table ronde organisée en marge du Mondial de l'Automobile.

M. Loire a concédé que Nissan allait perdre de l'argent sur cette opération, mais a estimé qu'elle allait dans le sens d'un plus grand développement des modèles électriques, dont Nissan veut rester le leader mondial. « On a besoin de promouvoir la mobilité zéro émission de toutes les façons, le produit, l'infrastructure et les aides commerciales », a-t-il martelé. Cette remise sera plus généreuse que la mesure gouvernementale car elle s'appliquera contre la mise à la casse d'un véhicule diesel de plus de dix ans, et dans toute la France, a-t-il précisé. Du coup, la Leaf coûtera dans sa finition de base 14 390 euros TTC.

Nissan a vendu 1 200 Leaf en France depuis le début de l'année, ce qui en fait le deuxième modèle électrique le plus demandé, avec 18 % de parts de marché, après la Renault Zoé dans un marché encore discret (moins de 0,5 % des ventes jusqu'ici en 2014).

Au niveau mondial, Nissan se targue d'avoir écoulé 135 000 Leaf depuis le début de la commercialisation du modèle fin 2010. Le constructeur propose depuis peu un petit utilitaire 100 % électrique, l'e-NV200, également éligible à l'offre commerciale. (AFP, JOURNALAUTO.COM 14/10/14, AUTOACTU.COM 15/10/14)

Alexandra Frutos