Nissan compte produire lui-même ses mini-voitures

Nissan compte produire lui-même ses mini-voitures (660 cm3), très appréciées au Japon et dont le groupe sous-traite aujourd’hui la fabrication, a annoncé Carlos Ghosn, président de Nissan.

Le constructeur a vendu 225 700 de ces véhicules au cours de l’exercice fiscal clos fin mars 2014, dont 139 800 Dayz, une série dévoilée en juin 2013 dans le cadre d’une co-entreprise avec Mitsubishi. Les autres mini-voitures sont produites par Suzuki, spécialiste de cette catégorie de cylindrées.

Les ventes de petites voitures "dépassent les attentes", indique M. Ghosn, qui envisage ainsi de revoir la stratégie de sous-traitance et de prendre en charge une partie de la fabrication du prochain nouveau modèle de la gamme Dayz.

Dans cette optique, M. Ghosn a visité lundi l'usine de Kyushu, l'une des plus importantes du groupe, précise le quotidien économique Nikkei, ajoutant qu'aucune décision n'a été prise à ce stade en termes de calendrier ou de volumes de production.

Les mini-véhicules représentent environ un tiers des ventes de Nissan au Japon, une proportion voisine de celle observée sur l'ensemble du marché automobile japonais.
En mettant un peu plus l'accent sur cette catégorie exclusivement japonaise de voitures, qui affichent une belle santé (leurs ventes ont enregistré en juin leur douzième mois consécutif de progression), Nissan entend dynamiser sa production locale pour atteindre son objectif d'un million de véhicules assemblés chaque année au Japon. Cette année (2014-2015), la production de Nissan au Japon devrait baisser de 8,9 %, à 911 000 unités. (AFP 22/7/14)

Juliette Rodrigues