Nissan : bénéfice net et ventes en forte hausse au 1er trimestre

Nissan a annoncé un bénéfice net en hausse de 36 % au premier trimestre de l'exercice 2015-2016, "grâce à une forte demande en Amérique du Nord et en Europe", et a confirmé ses prévisions annuelles. Entre le 1er avril et le 30 juin 2015, le bénéfice net s'est élevé à 152,8 milliards de yens (1,1 milliard d'euros), pour un chiffre d'affaires qui a bondi de 17,6 %, à 2 900 milliards de yens (21,6 milliards d'euros). Le bénéfice d'exploitation a lui aussi bondi (+ 58 %), à 193,7 milliards de yens (1,4 milliard d'euros), dopé par l'affaiblissement du yen face au dollar.

Carlos Ghosn, président de Nissan, a salué dans un communiqué "des résultats financiers solides obtenus en s'appuyant sur les produits phares du groupe en Amérique du Nord en Europe". "Etant donné notre offensive continue, les bénéfices de notre alliance (avec Renault) et la discipline mise en oeuvre pour réduire les coûts, Nissan est en piste pour atteindre ses projections annuelles", a-t-il estimé.

Le constructeur a écoulé 1,29 million de véhicules dans le monde (+ 4,4 %) sur le trimestre, progressant plus vite que le marché, pour une part de marché de 5,9 % (il vise 8 % d'ici à 2017). Nissan a continué à souffrir au Japon, qui se relève doucement d'une hausse de la taxe sur la consommation en avril 2014. Ses ventes en volume y ont chuté de 10 %.

Sa performance a été meilleure à l'étranger, en particulier aux Etats-Unis (+ 5,5 %) et en Europe (+ 10,7 %), malgré le marasme économique en Russie qui a frappé ses ventes de plein fouet (- 12,6 %). Le groupe a en revanche résisté au ralentissement en Chine, où il a affiché une progression de 11,3 % sur la période.

Sur l'ensemble de l'exercice, le chiffre d'affaires devrait grimper de 6,4 %, à 12 100 milliards de yens (93,1 milliards d'euros), pour 5,55 millions de voitures vendues. Le bénéfice opérationnel est attendu en hausse de 14,5, à 675 milliards de yens (4,9 milliards d'euros), et le bénéfice net en augmentation de 6 %, à 485 milliards de yens (3,7 milliards d'euros). (AFP 29/7/15)

Juliette Rodrigues