Nissan annonce un bénéfice net trimestriel en léger repli mais maintient ses prévisions annuelles

Nissan a annoncé un bénéfice net en légère baisse (- 1,1 %) au premier trimestre de son exercice 2017-2018, à 134,9 milliards de yens (1,05 milliard d'euros), sur fond de ralentissement aux Etats-Unis et de ventes décevantes en Chine. Le bénéfice d’exploitation du groupe a chuté de 12,8 %, à 153,3 milliards de yens (1,17 milliard d’euros), et le chiffre d’affaires a augmenté de 4 %, à 2 760,4 milliards de yens (21,2 milliards d’euros). Nissan a livré au total sur la période 1,35 million de véhicules dans le monde (+ 5 %). Le groupe invoque une hausse des cours des matières premières et des effets de change défavorables, mais il a aussi souffert d'une forte augmentation des dépenses de marketing pour attirer les clients, en particulier aux Etats-Unis où le marché s'essouffle après des années de croissance. "Il y a une compétition intense, et donc les promotions commerciales sont en augmentation. La barre est plus haute", a commenté Joji Tagawa, un des vice-présidents de Nissan. Aux Etats-Unis, Nissan a vendu 403 000 véhicules entre avril et juin, en hausse de 1,2 %. En Chine, M. Tagawa a déploré "une croissance moindre que prévu", même si les ventes ont augmenté de 5,3 %, à 314 000 unités. Au Moyen-Orient, Nissan a reculé de 5,8 %, et en Europe, de 0,2 %, "en prévision de changements de modèles". En revanche, il a profité d'un net redressement au Japon (+ 45,6 %, à 131 000 unités). Pour l'ensemble de l'exercice qui s'achèvera en mars 2018, Nissan a réitéré ses projection. Il anticipe une progression de son bénéfice net de 19,4 %, à 535 milliards de yens (4,1 milliards d'euros), une baisse de son bénéfice d'exploitation de 7,7 %, à 685 milliards de yens (5,3 milliards d'euros), pour un chiffre d'affaires en hausse de 0,7 %, à 11 800 milliards de yens (90,6 milliards d'euros), et des ventes de 5,83 millions d'unités. (AFP 27/7/17)

Juliette Rodrigues