Moteurs diesel truqués : début des tests aléatoires en France

Près de deux semaines après la révélation du scandale Volkswagen, la France a lancé le 1er octobre le premier d'une série de tests sur une centaine de véhicules équipés de moteurs diesel pour détecter d'éventuelles fraudes à la pollution, en plus du million de véhicules truqués de marque allemande déjà en circulation. « C'est une grande première mondiale. C'est la première fois qu'un pays, qu'un ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie [...] met en place un système scientifique de contrôle pour identifier s'il y a des équipements frauduleux sur un véhicule », a déclaré la ministre de l'Ecologie et de l'Energie Ségolène Royal, lors d'une visite à l'Autodrome de Linas-Montlhéry (Essonne), où sont menés les tests. (AFP)

Alexandra Frutos