Modification du décret sur le bonus véhicule électrique : trois ministères sont concernés

Alors que le plafonnement du bonus véhicule électrique à 27 % du montant des loyers en LOA et LLD, au lieu de 27 % du prix d’acquisition, a considérablement ralenti les ventes de véhicules électriques depuis le début de l’année (- 32 % pour les VP et -37,3 % pour les VUL au premier trimestre), les constructeurs peuvent compter sur le soutien du ministre de l’Economie Arnaud Montebourg. « Notre engagement ne s’est jamais démenti pour soutenir le développement de la mobilité électrique. Nous souhaitons lever tous les obstacles au développement du véhicule électrique », a indiqué son ministère, qui n’est toutefois pas le seul à décider dans cette affaire, puisque deux autres ministères, celui de l’Ecologie et celui des Finances, sont concernés, sur un sujet qui sera arbitré par le Premier ministre Manuel Valls.

Le gouvernement, qui a été alerté depuis plusieurs mois sur le gel des commandes de véhicules électriques des entreprises consécutif à la mise en ?uvre du changement de la règle de calcul du bonus, avait d’ailleurs déjà entrepris de remédier à cette situation, a souligné le ministère de l’Economie. Ce travail a été interrompu par le remaniement de début avril. (AUTOACTU.COM 30/4/14)

Alexandra Frutos