Mme Merkel s'est opposée au projet européen de réduction des émissions de CO2

Dans un entretien avec l’agence de presse allemande DPA, la Chancelière allemande Angela Merkel s’est opposée au projet européen de réduction des émissions de CO2 à 95 g/km d’ici à 2020, estimant qu’il menacerait des emplois en Allemagne.

Elle a jugé déraisonnable un projet « qui pénaliserait à ce point les producteurs de grosses voitures ».

« Certains de nos constructeurs, qui produisent majoritairement de grosses voitures, même s'il s'agit des plus efficaces et des plus innovantes dans leur segment, seraient très pénalisés par le projet européen actuel et des emplois en Allemagne seraient menacés », a ajouté la Chancelière, qui a souligné que plusieurs centaines de milliers d'emplois (y compris hors d'Allemagne) dépendaient de l'industrie automobile allemande.

Le gouvernement allemand tente de rassembler une minorité de blocage pour empêcher l'adoption du projet de loi européen. (AFP 5/7/13)

Cindy Lavrut