Mitsubishi annonce de très bons résultats, gonflés par des taux de change favorables

Mitsubishi Motors a quintuplé son bénéfice net sur les neuf premiers mois (avril-décembre 2013) de l'exercice en cours, à 88,4 milliards de yens (675 millions d'euros), grâce à la dépréciation du yen et à des réductions de coûts. Son bénéfice opérationnel a fait un bond de 135 % sur la période, à 96,3 milliards de yens (702,6 millions d'euros), tandis que son chiffre d'affaires a progressé de 18 % à 1 519 milliards (11,6 milliards d'euros).

"Nos profits ont grimpé grâce à de meilleurs taux de change et à nos progrès pour réduire nos coûts en matériaux et autres", a expliqué le constructeur dans un communiqué.
Le yen a chuté d'environ un quart face au dollar et à l'euro en 2013, en raison de l'assouplissement considérable de la politique monétaire de la Banque du Japon.

En volume, les ventes de Mitsubishi ont augmenté de 7 % entre avril et décembre 2013, dopées par de bons résultats aux Etats-Unis et en Europe, où la nouvelle version de son tout-terrain Outlander s'est bien écoulée. Au Japon, deux nouveaux modèles de mini-voitures lui ont permis d'accroître légèrement ses ventes, tandis qu'en Chine elles ont bondi de 85 % grâce au succès de deux tout-terrain fabriqués localement, l'ASX et le Pajero. Mitsubishi a en revanche vu ses ventes reculer en Thaïlande, un marché où ses modèles rencontrent habituellement un grand succès, en raison de l'arrêt d'un programme gouvernemental de subventions à l'achat.

Mitsubishi a par ailleurs maintenu ses prévisions annuelles pour l'exercice qui s'achèvera le 31 mars 2014, à savoir un bénéfice net de 100 milliards de yens (730 millions d'euros, deux fois et demi supérieur à celui de l'an passé), un bénéfice opérationnel de 120 milliards de yens (875,6 millions d'euros, + 78 %) et un chiffre d'affaires de 2 110 milliards (15,39 milliards d'euros, + 16 %). (AFP 5/2/14)

Juliette Rodrigues