Mitsubishi Motors est sorti du rouge au cours de son 1er trimestre fiscal

Mitsubishi Motors est revenu dans le vert au premier trimestre (avril-juin) de l'exercice fiscal 2017-2018, effaçant les traces du scandale qui avait plombé ses comptes un an plus tôt.Le groupe a fait état d'un résultat net positif de 23 milliards de yens (178 millions d'euros), contre une perte nette de près de 130 milliards de yens (998 millions d'euros) au premier trimestre fiscal de l'exercice précédent. Au cours de la période d'avril à juin 2017, le chiffre d'affaires de Mitsubishi a progressé de 2,8 %, à 441 milliards de yens (3,39 milliards d'euros), et son bénéfice d'exploitation a presque quintuplé, à 20,6 milliards de yens (158,1 millions d'euros).Le groupe a vendu 241 000 véhicules au cours des trois mois passés en revue, en hausse de 9 %. Au Japon, "nous sommes revenus au niveau précédent le problème rencontré l'an passé", s'est félicité Mitsubishi Motors, qui a vu ses ventes trimestrielles bondir de 90 % à 19 000 unités au Japon, où elles avaient été ponctuellement laminées. Aux Etats-Unis, les ventes ont augmenté de 5 % sur le trimestre, à quelque 36 000 unités, tandis qu'en Europe, elles ont reculé de 2 %, à 46 000 unités. Le groupe souligne la bonne tenue de ses tout-terrain en Chine, ce qui a entraîné une progression de 43 % des ventes en Asie du Nord à 30 000 unités. Les ventes ont également progressé en Asie du Sud-Est (+ 8%, à 54 000 unités) et en Australie/Nouvelle Zélande (+ 2%, à 56 000 unités).Fort de ce rebond, Mitsubishi a maintenu ses prévisions annuelles initiales. Pour l'ensemble de l'exercice qui s'achèvera en mars 2018, le groupe table sur 1,03 million de véhicules vendus, pour un chiffre d'affaires de 2 000 milliards de yens (15,4 milliards d'euros, + 4,9 %). Il vise un bénéfice net de 68 milliards de yens (522 millions d'euros), contre une perte de près de 200 milliards (1,53 milliard d'euros) un an plus tôt, et un bénéfice d'exploitation multiplié par 13, à 70 milliards (537,3 millions d'euros). (AFP 25/7/17)

Juliette Rodrigues