Michelin va supprimer 1 500 emplois en France sans départ contraint

Michelin se réorganise au niveau mondial et va concentrer ses sites français sur des emplois à forte valeur ajoutée, ce qui entraînera la suppression de 1 500 emplois dans l'Hexagone et près de 500 aux Etats-Unis, sans départ contraint. Le manufacturier prévoit ainsi d'ici à 2021 le départ de 5 000 salariés en France, pour seulement 3 500 recrutements, aux termes du projet de réorganisation dévoilé le 22 juin.

Le fief historique du groupe à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) en paiera le plus lourd tribut, avec 970 départs à la retraite non remplacés, dont 290 seront relocalisés dans d'autres pays où le groupe est présent. Un dispositif de pré-retraite volontaire y sera également mis en place, « qui sera ?à la Michelin’, donc tout à fait intéressant », a assuré à l'AFP (22/6/17) le président de Michelin Jean-Dominique Senard.

Les Etats-Unis aussi feront les frais de cette réorganisation et perdront 450 emplois entre 2018 et 2021. Michelin profitera là aussi des départs en retraite. Des deux côtés de l'Atlantique, « il n'y aura aucun départ contraint. C'est une des marques de fabrique de Michelin », a souligné M. Senard.

Alexandra Frutos