Michelin conforte la France comme coeur de sa recherche

Le président de Michelin Jean-Dominique Senard a posé le 16 décembre la première pierre du « vaisseau amiral de l’innovation de Michelin », un bâtiment de 67 000 m² construit sur le site de Ladoux. Sur 450 hectares, situé au nord de Clermont-Ferrand, il est devenu à partir de 1965 le principal centre d’essais (19 pistes) et de recherche du manufacturier. La construction du campus RDI (recherche, développement, industrialisation) est le point d’orgue de la modernisation de l’ensemble des installations lancée en 2007 et qui doit s’achever en 2018, expliquent LES ECHOS (17/12/13).

Le futur bâtiment reliera les deux unités essentielles de la R&D de Michelin (matériaux et architecture du pneu) et accueillera 1 600 personnes.

Le site de Ladoux concentre plus de la moitié des forces de R&D de Michelin (6 000 personnes disposant d’un budget annuel de 620 millions d’euros) qui, au fur et à mesure de l’internationalisation du groupe, se sont aussi installées aux Etats-Unis, en Thaïlande et au Japon. « Nous aurons des centres de recherche en Chine et en Inde car il faut que nos pneumatiques correspondent aux usages locaux », mais « le c’ur de notre recherche mondiale restera Ladoux », a déclaré M. Senard.

Alexandra Frutos