Michelin conforte l'Auvergne comme le c’ur de sa recherche mondiale

Michelin a dévoilé le 2 octobre la première partie de son nouveau centre d'innovation technologique mondial chargé d'inventer les pneumatiques de demain, actuellement en construction et installé sur son site de Ladoux, près de Clermont-Ferrand. Ce campus RDI (recherche, développement et industrialisation), qui devrait être pleinement opérationnel début 2018, abritera 1 600 salariés sur les 3 300 rassemblés à Ladoux.

Fondé en 1965, le site auvergnat abrite une quarantaine de kilomètres de pistes d'essai, des laboratoires, ainsi que des ateliers de fabrication et de test. Il regroupe également plus de la moitié des 6 000 salariés travaillant dans les centres de recherche et de développement du manufacturier.

Le nouveau bâtiment, financé dans le cadre du projet Urbalad [pour Urbanisation du site de Ladoux] à hauteur de 270 millions d'euros, devrait conforter le site auvergnat comme la force de frappe de l'innovation Michelin dans le monde. « Tout ce qui concourt à porter Michelin dans les années à venir est en train de naître ici [...] Les innovations pour l'avenir sont là », a déclaré le président du groupe Jean-Dominique Sénard, à l'occasion du cinquantième anniversaire du centre de technologies.

« Ce site historique a fait ses preuves. Actuellement, 70 % des pneus Michelin qui roulent dans le monde sont développés ici, au c’ur de l'Auvergne », a de son côté souligné le directeur du site de Ladoux Pierre Robert. « Ici, 350 métiers coopèrent dans des domaines aussi variés que la chimie, la physique, les mathématiques appliqués ou les sciences de l'ingénieur. Tous seront bientôt réunis dans un même centre de recherche, véritablement unique dans le monde des manufactures », a-t-il par ailleurs fait valoir.

Quelque 600 salariés devaient investir dès le 5 octobre la première partie de cet immense bâtiment d'une superficie de 67 000 mètres carrés, organisé autour d'une allée transversale de 300 mètres de long, baptisée la « rue de l'innovation ». Tout le week-end, 9 000 membres du personnel et leurs familles étaient par ailleurs attendus pour visiter le site. (AFP 2/10/15)

Alexandra Frutos