Mia signe un accord de distribution exclusif en Asie avec un nouvel actionnaire

Quelques mois après avoir été sauvé de la faillite par le consortium Focus Asia (88 % du capital aux côtés de la région Poitou-Charentes, qui détient 12 % du capital), Mia Electric a trouvé un nouvel actionnaire. La société Mia Electric Asia, dirigée par Mark Rho et créée de toutes pièces par des investisseurs asiatiques dont les noms « restent secrets », a fait l’acquisition de 10 % du capital de Mia pour un montant de 5,3 millions d’euros. En plus de cette prise de participation, Mia Electric Asia dispose de l'exclusivité de la commercialisation des véhicules Mia sur la zone Asie-Pacifique contre le versement d'un montant de 1 million d'euros. « Ce contrat de commercialisation ouvre la voie à de formidables développements pour Mia Electric en Asie. Nous avons d'ores et déjà obtenu près de 700 commandes fermes de Mia et avons pour objectif de vendre 2 500 Mia en 2014 sur la zone Asie-Pacifique », indique le dirigeant de Mia Electric Asia dans un communiqué.

Un premier hall d’exposition doit être installé à Séoul (Corée du Sud). Suivront ensuite l’Australie et la Malaisie, mais les véhicules continueront d’être produits en France, à Cerizay (Deux-Sèvres).

Focus Asia a apporté 36 millions pour remettre sur pied Mia Electric. Sa nouvelle présidente Michele Boos, avait annoncé en juin dernier que Mia devrait vendre 5 000 véhicules électriques dans les deux ans à venir pour devenir rentable. Fin 2013, Mia devrait en avoir vendu 900. Mme Boos avait également assuré que, d’ici à fin 2014, le véhicule serait doté d’une pile à combustible pour le rendre « encore plus attractif » avec une autonomie portée à 676 km (contre 120 km actuellement). (AUTOACTU.COM 11/10/13)

Alexandra Frutos