Mia Electric menacé d’une faillite imminente

Huit mois seulement après avoir été reprise par Michelle Boos, une femme d’affaires franco-coréenne censée la sauver, la société Mia Electric est à nouveau menacée d’une faillite imminente. Le tribunal de commerce de Niort doit statuer le 12 février sur le sort de l’entreprise. Seules 201 Mia ont été immatriculées en 2013, loin des 700 à 900 visées par la repreneuse, qui reste toutefois optimiste. « J?ai 436 voitures à livrer. Il manque juste 890 000 euros pour faire repartir la production », assure-t-elle. (MONDE 8/2/14)

Alexandra Frutos