Mercedes a licencié 500 personnes dans son usine de Sao Bernardo dos Campos

Mercedes a licencié 500 personnes dans son usine de Sao Bernardo dos Campos et en a mis 7 000 autres en vacances forcées (sur un effectif total de 10 500 personnes), afin d’adapter sa production au ralentissement de l’économie brésilienne.

« Il va y avoir une période de vacances collectives, du 1er au 15 juin pour 7 000 travailleurs de tous les secteurs de production », a précisé un responsable de la communication de Mercedes.

D'autres constructeurs (Volkswagen, Ford et General Motors) ont eux aussi eu recours à des mesures de vacances forcées ou de chômage technique pour adapter leur production.

Selon l'Anfavea (association brésilienne des fabricants d'automobiles), sur les 4 premiers mois de l'année, la production automobile a chuté de 17,5 % au Brésil, à 881 770 unités, tandis que les ventes se sont contractées de 19,2 %, à 893 630 unités.

Le Brésil n'est désormais plus que huitième dans le classement des pays producteurs d'automobiles, avec une production de 3,15 millions d'unités en 2014 (560 000 unités de moins qu'en 2013). (AFP 21/5/15)

Cindy Lavrut