Mercedes-Benz se fixe pour objectif de réduire ses coûts logistiques

Mercedes-Benz se fixe pour objectif de réduire ses coûts logistiques de près de 20 % par véhicule et va pour cela investir des centaines de millions d’euros en vue de réorganiser sa chaîne d’approvisionnement.En effet, bien que Mercedes ait internationalisé sa production de véhicules, la plupart des composants sont toujours issus d'Europe. Cela rallonge la chaîne d'approvisionnement et augmente les coûts.Dans les usines où le coût du travail est le plus bas, les coûts d'approvisionnement peuvent dépasser les coûts de production.En outre, « avec plus de 30 dérivés de modèles fabriqués chacun à partir de plusieurs milliers de pièces, la complexité est immense », a expliqué Markus Schäfer, responsable de la production et de l'approvisionnement de Mercedes. Afin de réduire les coûts d'approvisionnement, Mercedes a déjà annoncé qu'il allait investir 90 millions d’euros dans son nouveau centre logistique de Speyer (un site qui réceptionne des matériaux et composants de fournisseurs situés au sud du Main, pour les redistribuer dans ses usines de Chine, des Etats-Unis et d’Afrique du Sud ; voir la revue de presse du 17/7/15).Mercedes envisage d'ouvrir d'autres centres similaires dans les régions en pleine croissance, comme la Chine et l'Amérique du Nord. M. Schäfer espère que les réductions des coûts d'approvisionnement qu'il entreprend permettront de compenser la complexité croissante en termes de logistique, liée notamment à l'introduction de nouvelles transmissions (notamment hybride rechargeable). (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 19/7/15)

Cindy Lavrut