Mazda relève de nouveau ses prévisions de résultats

Mazda a annoncé qu'il relevait encore légèrement ses prévisions pour l'exercice en cours, à la faveur d'une dépréciation du yen plus forte que prévue, qui élève mécaniquement ses revenus générés à l'étranger ainsi que ses exportations de voitures "Made in Japan".

Pour l'exercice fiscal qui s'achèvera fin mars, le constructeur a élevé de 10 milliards de yens sa prévision de bénéfice net, à 110 milliards de yens (827 millions d'euros, plus du triple de celui de l'an passé). Il a également augmenté de 20 milliards de yens sa prévision de bénéfice opérationnel, à 180 milliards de yens (1,31 milliard d'euros, + 234 %) et de 30 milliards celle du chiffre d'affaires, à 2 680 milliards de yens (20 milliards d'euros, +21 %).

Sur les neuf premiers mois de l'exercice (avril à décembre 2013), Mazda a réalisé un chiffre d'affaires de 1 940 milliards de yens (près de 15 milliards d'euros), en hausse de 26 %, et un bénéfice opérationnel de 124,6 milliards de yens (909,1 millions d'euros), multiplié par sept. Son bénéfice net a triplé sur les neuf mois, à 77,4 milliards de yens (586 millions d'euros).

Ses ventes en volume ont progressé de 7 %, tirées par ses principaux marchés : Etats-Unis, Japon, Europe et Chine. Le groupe a souligné le succès de son crossover CX-5 et de sa berline Mazda 6 (Atenza au Japon), et s'est félicité des bons débuts de sa compacte sportive Mazda 3 (Axela au Japon). (AFP 5/2/14)

Juliette Rodrigues