Mazda propose un nouveau contrat à son réseau

Au 1er janvier 2015, Mazda va résilier son réseau, avec un préavis de deux ans, et lui proposer un nouveau contrat, impliquant des investissements dans les points de vente et dans la formation d’un vendeur dédié. Chaque concessionnaire disposera d’un an pour décider s’il souhaite investir dans la nouvelle identité et les nouveaux processus de la marque. Un premier audit sera réalisé en avril 2016, date à laquelle tout le réseau devrait être aux nouvelles normes.

Parmi les contraintes du nouveau contrat, la mise en place des nouvelles normes intérieures et extérieures devraient coûter en moyenne 50 000 euros par point de vente. Mazda France fournit la signalétique et le bardage distinctif extérieur, mais la pose est à la charge du concessionnaire. La marque se concentre sur « des investissements utiles », notamment pour la mise en valeur de véhicules avec un éclairage à led proche de la lumière du jour. La PLV (publicité sur le lieu de vente) classique sera supprimée pour laisser place à une ou plusieurs bornes interactives pour commencer la configuration du véhicule dans la concession, sans obliger le client à s’asseoir au bureau du vendeur. Un espace Salon favorisera aussi la discussion informelle et conviviale avec le client.

Avec une offre renouvelée (Mazda 3 cette année, Mazda 2 en avril prochain, petit SUV inédit CX-3 et cabriolet MX-5 cet été, ainsi que restylage de CX-5 et de Mazda 6) et un réseau redynamisé, Mazda espère atteindre 1 % de part de marché en France en 2016, contre 0,4 % en 2013. (AUTOACTU.COM 22/12/14)

Alexandra Frutos