Mazda est repassé dans le vert au premier trimestre fiscal clos fin juin

Mazda est repassé dans le vert au premier trimestre fiscal clos fin juin, grâce notamment à la dépréciation du yen. Le constructeur a ainsi réalisé un bénéfice net de 5,5 milliards de yens (42 millions d'euros) sur le trimestre, contre une perte de 6,5 milliards (50 millions d'euros) un an plus tôt, pour un chiffre d'affaires de 615,9 milliards de yens (4,75 milliards d'euros), en hausse de 21,6 %. Le bénéfice opérationnel a bondi à 36,5 milliards (280 millions d'euros), soit 20 fois plus qu'un an auparavant.

En volume, les ventes mondiales de Mazda ont stagné, avec toutefois des performances très hétérogènes selon les marchés. Ses ventes aux Etats-Unis ont augmenté de 8 % et celles en Europe de 4 %, mais les volumes en Chine ont chuté de 20 % entre avril et juin 2013, conséquence, entre autres, du conflit territorial entre Pékin et Tokyo.

Pour l'ensemble de l'exercice qui s'achèvera fin mars 2014, Mazda table sur un doublement de son bénéfice net, à 70 milliards de yens (540 millions d'euros), ainsi que de son bénéfice opérationnel, à 120 milliards (923,1 millions d'euros), pour un chiffre d'affaires de 2 480 milliards (19,08 milliards d'euros), en progression de 12,5 %. (AFP 31/7/13)

Juliette Rodrigues