Manuel Valls estime qu’il il n'est pas sérieux d'envisager l'arrêt du diesel

Manuel Valls a estimé le 25 septembre à Chamonix qu'il n'était « pas sérieux d'envisager l'arrêt du diesel », comme l'a réclamé Europe Ecologie-Les Verts après le scandale Volkswagen. « Sur le diesel, il faut garder son sang-froid. Il n'est pas sérieux d'envisager l'arrêt du diesel », a déclaré le Premier ministre à la presse. « Notre priorité, c'est de développer le véhicule électrique, accélérer le renouvellement du parc des véhicules car ce sont les vieilles voitures qui polluent le plus, alors que des progrès considérable ont été faits sur les véhicules neufs, essence comme diesel », a-t-il ajouté. (AFP)

Alexandra Frutos