Mahindra envisage un premier investissement en France

Mahindra, deuxième groupe industriel indien, envisage d'effectuer un premier investissement en France, a déclaré le 17 février à l'Elysée son patron, Anand Mahindra. « Nous étudions un investissement au moment où je vous parle », a-t-il annoncé à la sortie d'un conseil stratégique de l'attractivité auquel avaient été conviés les dirigeants de 34 sociétés étrangères.

M. Mahindra a précisé ne pas pouvoir donner de détail sur ce projet, sa société étant cotée. « Comme je le lui ai dit à la conférence de ce matin, notre groupe n'a pas encore investi en France, mais en Allemagne, en Espagne, en Italie, car nous avions des craintes sur le climat des affaires ici », a déclaré le dirigeant indien au sujet de sa rencontre avec le Président François Hollande. « Mais à compter d'aujourd'hui, vous allez voir le groupe Mahindra examiner sérieusement des possibilités d'investissement en France », a-t-il ajouté. Il a cité de « nombreux avantages de la France », comme ses « infrastructures remarquables, son peuple très innovant, sa démographie » et affirmé que « les chiffres [montraient] qu'il y [avait] moins de grèves et de jours de travail perdus en France qu'aux Etats-Unis et au Royaume Uni ». « C'est un problème de perception », a-t-il estimé.

« Donc, à l'avenir, la France va vraiment croître et, si le climat est lui aussi hospitalier, je pense que la France pourrait devenir le nouveau marché émergent du monde », a-t-il lancé.

Le groupe Mahindra revendique la première place en nombre de tracteurs vendus dans le monde depuis 2008 et occupe la première place sur le marché indien des véhicules utilitaires polyvalents. Il est présent dans plusieurs secteurs clés de l'industrie indienne, notamment le crédit commercial et les services financiers (Mahindra Intertrade, Mahindra and Mahindra Financial Services), les composants automobiles, les technologies de l'information et des télécommunications (Tech Mahindra, Bristlecone) et les infrastructures (Mahindra GESCO, Mahindra Holidays and Resorts India, Mahindra World City). (AFP 17/2/14)

Alexandra Frutos