M. Wolf (ElringKlinger) reproche un manque de flexibilité à l'Allemagne

Stefan Wolf, président de l'équipementier ElringKlinger, reproche à l'Allemagne son manque d'adaptation. « Si nous continuons à diminuer notre flexibilité, nous allons au devant d'un véritable problème en Allemagne. Et nous risquons de voir de plus en plus de délocalisations vers l'étranger », a-t-il déclaré. Il a notamment mentionné une hausse des coûts du travail.

M. Wolf craint en conséquence d'importantes pertes d'emplois en Allemagne dans les 5 à 7 années à venir. (AUTOMOBILWOCHE 23/6/13)

Cindy Lavrut