M. Winterkorn n'est pas nommément visé par l'enquête du parquet de Brunswick

Le parquet de Brunswick a indiqué que, contrairement à ce qu’il avait annoncé en début de semaine, l’enquête qu’il a ouverte sur l’affaire des émissions truquées des moteurs de Volkswagen ne visait pas nommément l’ancien président du groupe Martin Winterkorn (voir la revue de presse du 29/9/15). L’enquête « vise les salariés (de Volkswagen) responsables » des manipulations sur les moteurs diesel, a précisé le parquet de Brunswick. Le dépôt de plaintes visant directement M. Winterkorn a automatiquement conduit à l'attribution à celui-ci d'un numéro de dossier, ce qui a entraîné une confusion en interne sur l'ouverture d'une enquête formelle contre l'ancien président de Volkswagen, a-t-il expliqué. « Une telle enquête n'a pas été ouverte », a indiqué le parquet. (AFP 1/10/15)

Frédérique Payneau