M. Tavares estime que le coût du travail et les 35 heures ne sont pas des obstacles au redressement de PSA

Le président de PSA Peugeot Citroën Carlos Tavares a déclaré le 14 septembre au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro que le coût du travail en France et les 35 heures ne constituaient « pas des problèmes insurmontables pour assurer le redressement » du groupe. Il a toutefois insisté sur la nécessité de mettre en ?uvre « toutes les mesures qui ont été annoncées ». (AFP)

Alexandra Frutos